SCPI : une collecte nette de 962,10 M€ au 1er semestre 2011

Au 1er semestre 2011, les SCPI ont enregistrĂ© une collecte nette de 962,10 M€, soit une hausse de 60% par rapport aux six premiers mois de 2010. « Cette performance est principalement Ă  mettre au crĂ©dit des SCPI diversifiĂ©es (+ 135%). A noter que les SCPI Scellier ont encore collectĂ© 66 M€ (- 38% par rapport au 1er semestre 2010), ce qui reste remarquable pour un produit de dĂ©fiscalisation principalement vendu dans les derniers mois de l’annĂ©e », dĂ©clare l’Association française des sociĂ©tĂ©s de placement immobilier – Aspim. Il faut rappeler que la collecte nette des SCPI sur les 12 mois de l’annĂ©e atteignait 874 M€ en 2008 et 869 M€ en 2009.

Avec 182 M€ de parts échangées, le marché secondaire des SCPI est en léger repli par rapport au 1er semestre 2010 (- 5%) avec de fortes disparités entre les différentes catégories de fonds (+ 5% pour les diversifiées, -70% pour les régionales).

Ces chiffres constituent un signe supplémentaire de l’attractivité des SCPI. Ce marché secondaire connaît une rareté relative de vendeurs, les porteurs restant très attachés à un « placement pierre » aussi compétitif sur le long terme.

Avec un montant de parts en attente de cession limité à seulement 0,14% du total de la capitalisation, le marché secondaire des SCPI ne connaît donc pas de problème de liquidité.

Au 30 juin 2011, la capitalisation globale des SCPI atteint un niveau record de 23,444 Mds€ (+ 5% par rapport au 31 décembre 2010). Cette progression est surtout due à la collecte du premier semestre (4,30 % de la capitalisation calculée au 31 décembre 2010). Pour Arnaud Dewachter, délégué général de l’Aspim, « 2011 pourrait constituer une nouvelle année record pour la collecte nette des SCPI, avec une progression de 60% des capitaux investis par les particuliers par rapport aux six premiers mois de l’exercice 2010 qui avait déjà atteint au total un niveau historique. Avec près d’1 Md€ perçu en cette première moitié de 2011, les SCPI ont enregistré un niveau de collecte déjà supérieur à celui des années 2008 ou 2009 ».